La Revanche du Site

Le retour de la revanche

Danger ! Projets de sciences

Auto promo

Ces derniers temps, j’ai réalisé la bande son du court métrage Danger ! Projets de sciences.

Chaque année un de mes amis participe au Festival Sourd Métrage avec sa classe d’élèves déficients auditifs.

Il n’en est pas à son coup d’essai puisque c’est la deuxième fois que lui et sa classe remportent le grand prix du jury.

Jérôme a plusieurs cordes à son arc et il accompagne habituellement ses élèves dans la réalisation d’une bande son. Je vous vois sourire mais ils ne sont pas tous sourds profonds.

Cette année, ils étaient un peu en manque de temps et j’ai sauté sur l’occasion.

C’est la première fois que je me prête à ce genre d’exercices et je dois avouer que je me suis bien pris au jeu.

Jérôme m’avait brièvement décrit quelques scènes et ce dont il avait besoin, par exemple pour l’intro :

au début du film, un téléphone sonne pour réveiller le héros. donc je voulais une sonnerie de portable. une fois, deux fois. puis ça démarre, le héros est en retard et va courir dans la rue jusqu’au collège. la sonnerie de portable est devenue musique avec un beat bien urgent.

Nous avons échangé quelques idées, mais comme le film n’était pas encore monté il était difficile de produire quelque chose qui soit calé sur les images.

J’ai donc axé mon travail sur de petites séquences courtes, relativement indépendantes les unes des autres (oui bon ça va, des boucles quoi!) et je les aies fournies à l’équipe pour qu’ils puissent les adapter à l’action.

Je n’étais donc pas entièrement maître de ce qui allait ressortir au final, mais ça ne me dérange pas, au contraire.

Si vous voulez entendre mes propre rendus, c’est par ici :

Merci encore à Jérôme et à ses élèves qui m’ont fait confiance. Maintenant il s’agirait de faire des choses un peu plus personnelles !

De la SIDstation à la RYTM

Une retrospective des machines Elektron chez Sonicstate

Alors oui, cela peut paraître ridicule de se passionner pour une marque de synthétiseurs quand on “fait de la musique”. Ce n’est pas la guitare qui fait le guitariste, la caméra qui fait le photographe, etc. etc.