La Revanche du Site

Le retour de la revanche

Mon problème avec Google plus

J’adore Google+. (please don’t feed the troll)

A vrai dire je quitterais bien Facebook si la plupart de mes connaissances n’utilisaient qu’exclusivement ce dernier. Pour twitter c’est une autre histoire, mais Google+ aurait le potentiel de tout remplacer.

Lors de son lancement, c’est la notion de cercles qui m’avait le plus attirée. J’allais enfin pouvoir segmenter mes posts en plusieurs catégories : web, musique, photographie, amis, famille, etc. A cette époque Facebook ne proposait rien de tel (ils ont créé les groupes peu après, mais je trouve leur gestion plus lourde que sur G+) et c’était la vraie nouveauté de ce réseau social de plus.

Mais en réalité ça n’a pas changé grand chose à mon problème.

Comme beaucoup de personnes, je me définis par plusieurs centres d’intérêts :

  • Je travaille dans le domaine du web et j’aime bien faire partager mes trouvailles et ma veille à ceux que cela intéresse.
  • J’adore la musique, j’en fais et je poste souvent les morceaux que j’écoute en ce moment. J’ai des goûts assez particuliers et ça n’est pas toujours la tasse de thé de tout le monde.
  • Pour la photographie c’est la même chose.
  • J’ai des amis / connaissances avec lesquels j’aime partager toutes sortes de choses, pas toujours de bon goût vous vous en doutez.
  • J’ai une famille qui aimerait bien pouvoir prendre des nouvelles du petit dernier sans subir le reste.
  • etc.

Google+ vous encourage à créer autant de cercles que de cas figures évoqués plus haut. Mais pour moi, cela ne résoud rien !

  1. C’est à vous d’organiser ensuite vos cercles. Cela devient vite ingérable dès que vos contacts dépassent 2 douzaines…
  2. Les appartenances multiples remettent aussi rapidement en cause le concept de cercles. J’ai des amis qui aiment la musique, d’autres la photographie et encore d’autres qui travaillent aussi dans le web. Je dois donc les inclure dans autant de cercles : voir le problème 1.
  3. Il y a forcément un moment où des inconnus souhaitent être de vos contacts parce qu’ils ont apprécié un de vos posts publics. Dans quel cercle allez-vous les mettre ? Comment savoir à coup sûr quel aspect de votre personnalité souhaitent-ils suivre ?

Au final, Google+ est autant le foutoir que Facebook. Tout au plus les cercles vous permettent d’éviter de montrer vos photos de soirées à votre famille ou vos collègues de bureaux. Mais comme sur Twitter, ceux qui vous suivent, par exemple pour votre veille technologique devront aussi supporter vos petites réflexions sur la politique intérieure du pays ou vos magnifiques photos vintage de plats du jour…

Alors que faire ?

Je pensais que cela n’existait pas, jusqu’à ce que je découvre Pinterest (beaucoup de choses à dire là-dessus, mais ce n’est pas le sujet).

Pinterest vous impose, dès la création de votre compte, plusieurs catégories pour ranger vos pins : maison, style de vie, etc. Et lorsque vous suivez quelqu’un sur Pinterest, vous pouvez soit choisir de le suivre en bloc, soit de suivre une ou plusieurs de ces catégories.

Voilà un bon début de solution ! Pourquoi ne pas faire la même chose sur Google+ ? Ce serait bien sur son profil public de pouvoir annoncer la couleur en présentant ses divers centres d’intérêt. Je fais cela, j’aime ceci, vous pouvez choisir de suivre l’un et pas l’autre.

Pour parfaire ce système, il faudrait pouvoir définir le mode d’accès de ces catégories : libre, alerte mail, confirmation obligatoire. Ainsi on pourrait retrouver l’utilité des cercles famille et amis.

Je me demande pourquoi les gros réseaux sociaux n’y ont pas pensé plus tôt ? Qu’en pensez-vous ?

Je pense qu’avec un tel système, Google+ (ou Facebook) pourrait atteindre le Saint-Graal, être à la fois :

  • un réseau de partage de liens et d’informations (comme twitter)
  • la foire aux lolcats
  • un blog (oui car ce que je propose peut être déjà mis en place en partie pour peux que vous décidiez de suivre via un flux RSS qu’une certaine catégorie de posts).